ÉCONOMIE, CLIMAT, RÈGLEMENTATION : LA PRODUCTION FOURRAGÈRE SE PROJETTE VERS L’AVENIR

 

 

EDITO

L’année fourragère se répète ? Non.
D’abord la sécheresse 2019 est plus sévère et la phénologie est différente. La sécheresse 2019 est estivale et a plus altéré les rendements que la qualité.

2020 débute sous la pluie, mais rien ne préjuge de la suite. L’incertitude reste de mise, et la stratégie fourragère relève encore du casino météo. Les éleveurs sont en quête de solutions résilientes. Face au défi climatique, les industriels partenaires de cette 6e édition de l’Officiel de l’ensilage montrent aussi que le génie humain n’est pas sans réponse.
CLAAS mise sur la polyvalence du machinisme pour soutenir la diversification fourragère, et sur la technique du SHREDLAGE pour renforcer l’efficacité nutritionnelle du maïs.
LG mise sur la digestibilité des fibres et confirme que sa génétique HDi est la meilleure assurance face aux coups de chaud.
LALLEMAND propose sa nouvelle bactérie Magniva pour accélérer la fermentation et permettre des ouvertures de silo précoces en cas de soudure difficile.
MONOSEM, en modernisant le binage, répond à l’autre grand sujet agricole de 2019, celui de la protection des cultures et de leurs retombées sanitaires.

En 2020, les producteurs de fourrages devront relever de nombreux défis dans des conditions économiques toujours aussi arides et incertaines, dépendant tout autant de la planète que de la parcelle. Articuler ces différentes échelles fait partie des ambitions que s’est fixée l’équipe de l’Officiel de l’ensilage et des productions fourragères.

François Delaunay, DIRECTEUR DFI-PRESSE



Édition 2019



Édition 2018


 

Édition 2017


 

Édition 2016

 


 

Édition 2015

Jan 30, 2019
Catégorie : General
Posté par : admin

Malgré des conditions météorologiques très défavorables, le maïs ensilage a tenu le choc en 2018. Ce nouveau cru se distingue par des résultats très hétérogènes à l'échelle intra et interrégionales.

Jan 30, 2019
Catégorie : General
Posté par : admin

Après les grandes cultures en 2016, la viticulture en 2017, les prairies et les éleveurs sont les grands perdants climatiques de 2018.

Jan 30, 2019
Catégorie : General
Posté par : admin

Le 4 décembre, lors de la COP 24 (Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques), l'Association Européenne du Lait (AED-EDA) relayait une analyse de la FAO sur les émissions de gaz à effet de serre du secteur laitier.

Jan 30, 2019
Catégorie : General
Posté par : admin

1 418 311 ha de maïs fourrage ont été semés au printemps 2018, soit une légère augmentation de 0,82 % par rapport à 2017. La sole maïs fourrage 2018 marque un léger retrait de - 0.8 % par rapport à la moyenne quinquennale.

Jan 30, 2019
Catégorie : General
Posté par : admin

Julien Greffier, chef produits espèces fourragères au sein de LG Semences, propose quatre solutions pour pallier le déficit de stocks fourragers.

édition 2020